Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

 

Entrevues avec des praticiens

© Sophie Grenier
Robert Lepage - (portrait)

Robert Lepage

Artiste québécois très actif sur la scène internationale, Robert Lepage a inventé un langage scénique qui se moque des frontières. Après le Conservatoire d’art dramatique de Québec, il se joint au Théâtre Repère où il explore une méthode de création collective, telle que raffinée par le fondateur Jacques Lessard d’après une méthode californienne : REssource, Partition, Évaluation, REprésentation – d'où l’acronyme REPERE. Il crée en 1985 La Trilogie des dragons, un spectacle-fleuve de six heures qui jette les bases de son approche théâtrale hybride : le croisement entre jeu d'acteur, musique, projections et trouvailles technologiques fusionné avec une dramaturgie de l'image et de la métaphore, où un carré de sable devient tour à tour stationnement, jardin ou champ de bataille. Mondialement connu pour ses créations – Les Aiguilles et l'Opium (1991), Les Sept Branches de la rivière Ota (1997), La Face cachée de la lune (2000) – cet adepte du work in progress monte fréquemment Shakespeare, réalise des longs-métrages, joue au cinéma et met en scène des opéras ou des spectacles de musique comme celui de Peter Gabriel. En 1994 il fonde sa compagnie Ex Machina, maintenant installée dans une ancienne caserne de Québec.

Visionnez une conférence de presse qu'a donnée Robert Lepage sur son spectacle solo Le Projet Andersen lors de son passage au CNA le 27 mars 2006.

Marie-Pierre Simard

Marie-Pierre travaille régulièrement comme marionnettiste, conceptrice ou artisan avec le Théâtre de l’Oeil. Diplômée de la prestigieuse École supérieure nationale des arts de la marionnette (ESNAM) de Charleville-Mézières en France, elle manipule, conçoit et confectionne des marionnettes pour différentes compagnies. On a pu voir les marionnettes qu’elle a imaginées dans plusieurs spectacles : La Félicité de Simon Boudreault (2000), Tsuru (2000) d’Anne-Marie Théroux et L’Oeil de Rosinna (1999) du Théâtre Incliné.

Lisez une retranscription de l'entrevue

Julie Charland

Après sa formation au département théâtre au Cégep de Sainte-Thérèse, Julie a œuvré à la conception des costumes de plusieurs pièces mises en scène par Brigitte Haentjens telles La Cloche de verre (2004) d’après Sylvia Plath, L’Éden Cinema (2002) de Marguerite Duras ou Hamlet-machine (2001) d’Heiner Müller. Elle compte parmi ses réalisations les costumes de Dévoilement devant notaire de Dominique Parenteau-Leboeuf mis en scène par Marc Béland, Transit - Section No 20 (2000) d’Alexis Martin au Nouveau Théâtre Expérimental, L’Hiver de force (2000) d’après Réjean Ducharme mis en scène de Lorraine Pintal au TNM.

Lisez une retranscription de l'entrevue

Anick La Bissonnière

Depuis 1993, Anick a travaillé avec Brigitte Haentjens pour plusieurs pièces parmi lesquelles La Cloche de verre (2004) d’après Sylvia Plath et L’Éden Cinéma (2002) de Marguerite Duras. Elle a aussi réalisé des scénographies pour des compagnies comme Omnibus, Dynamo, Carbone 14 et le Théâtre en l’Air. Elle a complété sa formation d’architecte à l’École d’architecture de l’Université de Montréal et étudie actuellement au doctorat en études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal. Anick a contribué à la conception et à l’étude de différents projets en architecture pour des lieux théâtraux tels la Maison Théâtre, le Théâtre Denise-Pelletier et Espace Libre.

Lisez une retranscription de l'entrevue

Joël Beddows

Metteur en scène, traducteur et dramaturge, Joël Beddows assure la direction artistique du Théâtre la Catapulte à Ottawa depuis 1998. En 2004, il a reçu le masque de la meilleure production franco-ontarienne et le prix en théâtre du journal Le Droit pour sa mise en scène de la pièce Le Testament du couturier (2003) de Michel Ouellette ainsi que pour sa rigueur en tant que directeur artistique depuis cinq ans. Il est aussi professeur adjoint au Département de théâtre de l'Université d'Ottawa.

Lisez une retranscription de l'entrevue

Marie Gignac

Figure emblématique dans le milieu théâtral de la capitale québécoise, Marie Gignac est aussi codirectrice du Carrefour International de théâtre de Québec. Comme comédienne et conceptrice, elle a collaboré à La Trilogie des dragons (19), Les Plaques tectoniques (19) et Les Sept branches de la rivière Ota (1997) de Robert Lepage. On a pu la voir dans Le Roi se meurt (2000) d’Ionesco au théâtre de la Bordée et dans Les trois sœurs (2000) de Tchekhov au théâtre du Trident.

Lisez une retranscription de l'entrevue

Claude Poissant

Directeur artistique et cofondateur du théâtre Petit à Petit (PàP), Claude Poissant exerce les métiers de metteur en scène, comédien et auteur. Il a mis en scène ses propres œuvres, par exemple Si tu meurs je te tue (1993) ou Les Enfants d’Irène (2000), tout comme celles de plusieurs auteurs d’ici tels Jean-François Caron, Anne Legault, Michel Marc Bouchard, Hélène Pedneault, Jean-Frédéric Messier et Jasmine Dubé.

Lisez une retranscription de l'entrevue

Denis Marleau

Né au Québec en 1954, cofondateur et directeur d’UBU, compagnie de création ; également directeur artistique du Théâtre français du Centre national des arts, Denis Marleau est un des metteurs en scène les plus réputés au Canada. Il a aussi acquis une solide reconnaissance en Europe avec les nombreuses tournées qu’il y a effectuées au fil des ans. Metteur en scène attitré d’UBU, il a réalisé au sein de cette compagnie plus d’une trentaine de productions scéniques depuis 1982. Il a donné des stages au Canada, en Italie, en Belgique et en France et a collaboré aussi à de nombreuses publications spécialisées en art et en théâtre.

Profondément investi dans un théâtre qui explore ses dimensions ludique, poétique et philosophique, Denis Marleau aborde la scène comme « un lieu d’étrangeté ». Au fil de sa pratique, outre la constante exploration de textes méconnus ou non destinés à la scène, il développe des collaborations et des chevauchements avec les autres arts : musique, danse, arts visuels et, plus récemment, avec les nouvelles technologies.

Parmi les spectacles signifiants de son parcours : les premiers spectacles-collages Merz Opéra d’après Kurt Schwitters (1987) et Oulipo Show (1988) ; Maîtres Anciens (1996), qu’il a adapté du roman de Thomas Bernhard et avec lequel il s’impose en Europe ; Les Trois Derniers Jours de Fernando Pessoa d’après Tabucchi (1997), où il inaugure son expérimentation sur la vidéo au service du personnage ; et les deux pièces de l’auteur québécois Normand Chaurette, Le Passage de l’Indiana (1996) et Le Petit Köchel (2000), créées au Festival d’Avignon. La fantasmagorie technologique Les Aveugles, de Maurice Maeterlinck, présentée successivement au Festival d’Avignon et au Festival d’Édimbourg en 2002 connaît actuellement une diffusion internationale.

Lisez une retranscription de l'entrevue