Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Ressources pour :
timeline

La vie de Vivaldi * L'époque de Vivaldi * La musique de Vivaldi * Créateur et les saisons de C.J. Taylor vivaldi photo

Antonio Lucio Vivaldi
(1678-1741)

Vie de Vivaldi

Imaginez-vous dans la peau d'un compositeur si célèbre qu'il en devient une attraction touristique. Des inconnus vous abordent et vous demandent de leur écrire une pièce en souvenir de leur passage dans votre ville. Ce musicien, c'est Antonio Vivaldi (1678-1741), l'un des géants de l'ère baroque.

Vivaldi a connu des rois et des princes, et a même joué du violon devant le pape à deux reprises. Après sa mort, bizarrement, sa musique a été oubliée pendant deux siècles. Elle n'a été redécouverte qu'au milieu du XXe siècle. Vivaldi jouit désormais d'une immense popularité, semblable à celle qu'il a connue de son vivant. Tâchons d'en apprendre davantage sur cet homme remarquable et l'époque à laquelle il a vécu.

Danger de mort!

Vivaldi est né à Venise le 4 mars 1678. À sa naissance, la sage-femme l'a immédiatement baptisé, pour cause de « danger de mort ». Qu'a-t-elle voulu dire? On pense qu'elle aurait pu faire allusion au tremblement de terre qui a secoué la ville ce jour-là, ou encore à la santé précaire du nouveau-né. Vivaldi n'a officiellement été baptisé à l'église que deux mois plus tard.

Antonio est issu d'une famille nombreuse. Il avait quatre frères et quatre sœurs. On sait peu de choses de son enfance, hormis le fait que dès l'âge de quinze ans, il a entrepris des études menant à la prêtrise. Ordonné prêtre en 1703, il n'a toutefois dit la messe qu'en de rares occasions. On le surnommait « le prêtre roux » à cause de sa chevelure flamboyante.

Vivaldi était atteint d'un mal qu'il appelait une « étroitesse de poitrine », et qui porte aujourd'hui le nom d'asthme. Néanmoins, ses problèmes de santé ne l'ont pas empêché d'apprendre le violon et la composition, et de mener un grand nombre d'activités musicales. On ne lui connaît pas d'autre professeur que son père, avec qui il lui arrivait de jouer du violon à l'église.

En 1703, Vivaldi est devenu professeur de musique à l'école de l'Ospedale della Pietà (Hospice de la Charité), appelée ainsi parce qu'elle était rattachée à un hôpital. La renommée musicale de la Pietà était si grande que Vivaldi y gagnait dès le début deux fois plus que son père, lequel travaillait pourtant à Saint-Marc, l'église la plus importante de la ville. Vivaldi a passé presque toute sa vie professionnelle à la Pietà. Il y a écrit des centaines de compositions orchestrales et chorales pour les jeunes filles de l'orphelinat.

Après 40 ans de service, Vivaldi a quitté la Pietà pour aller à Vienne, où il devait travailler pour un ami de jeunesse devenu l'empereur Charles VI. Mais celui-ci est mort subitement, victime d'un empoisonnement alimentaire, et personne d'autre à Vienne n'a voulu de Vivaldi. Le compositeur a lui-même succombé l'année suivante, le 28 juillet 1741, à une inflammation interne, ce qui pouvait avoir bien des significations à l'époque. Il a été enterré dans le plus grand dénuement. L'emplacement de sa tombe a été perdu; ses restes reposent probablement sous un centre commercial ou une tour à bureaux.

Femmes célèbres

L'orchestre de Vivaldi regroupait surtout des pensionnaires de la Pietà – un refuge pour filles pauvres et orphelines. Il composait pour ce groupe talentueux, célèbre dans toute l'Europe. Les visiteurs s'étonnaient de voir des jeunes femmes jouer des instruments aussi massifs ou « insolites » que le basson et la clarinette. On estimait qu'il était inconvenant pour des femmes de se produire en public, aussi jouaient-elles depuis une galerie, comme sur l'image, ou derrière un treillis métallique qui les protégeait des regards indiscrets. D'autres établissements du même genre offraient une formation musicale aux garçons.

Écoutez des extraits de Les Quatre Saisons joué par l'Orchestre du Centre national des Arts.

1 * 2 * 3 * 4