Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Ressources pour :
timeline

Piotr Ilitch Tchaïkovski

Le jeune Tchaïkovski

Piotr Ilitch Tchaïkovski naît en Russie en 1840. Il aime la belle musique et en crée toute sa vie.

« J'ai commencé à composer dès que j'ai su que la musique existait », a-t-il dit un jour. Et c'est vrai. Tchaïkovski n'a en effet que quatre ans quand il compose une chanson sur sa mère avec l'aide de sa petite soeur de deux ans, Alexandra.

À dix ans, Piotr a d'excellentes notes à l'école. Pour le récompenser, sa mère l'amène à la représentation d'un opéra écrit par Glinka, que l'on considère comme le « père de la musique russe ». Glinka devient l'un des héros de Tchaïkovski.

La musique fait partie intégrante du programme d'études de Tchaïkovski. Sa classe va souvent au théâtre et à l'opéra. Piotr chante dans le chour de l'école et prend des leçons de piano. Aussi incroyable que cela puisse paraître, sa professeure de piano pense qu'il n'a pas de talent. Hmmm.

Pour divertir ses camarades, Piotr improvise au piano sur les airs qu'ils lui chantent. Il aime bien, en particulier, jouer après avoir recouvert le clavier d'une serviette. (Les répétitions l'ennuient peut-être, parfois, lui aussi.)

Lorsque Piotr n'a que 14 ans, un grand malheur le frappe. Sa mère attrape le choléra et meurt. Tchaïkovski se sent bien seul sans elle.

Grâce à Tchaïkovski, la musique russe grandit

À l'époque où naît Tchaïkovski, la musique n'est pas considérée comme une occupation respectable en Russie. Elle est perçue comme un aimable passe-temps pour les jeunes filles de bonne famille. Les chansons folkloriques des moujiks et le chant choral qui est au coeur des célébrations liturgiques constituent toute la musique russe. La Russie compte peu d'établissements de formation professionnelle en musique. La situation se transformera cependant au cours de la vie de Tchaïkovski.

Piotr Tchaïkovski devient étudiant en musique à temps plein à l'âge de 22 ans. Il s'inscrit à la Société musicale russe. C'est comme s'il allait à l'université. Lorsqu'il obtient son diplôme, il déménage à Moscou pour enseigner au Conservatoire. C'est à cette époque qu'il se lie d'amitié avec un autre musicien, Nicolaï Rubinstein.

Même les gens célèbres se font du souci

Le poste de Tchaïkovski au Conservatoire comporte un sérieux problème. Le musicien craint de diriger l'orchestre. Il éprouve la peur inexplicable que sa tête se détache de son corps. Il tient donc fermement son menton d'une main tout en agitant sa baguette de l'autre. Il finira par surmonter cette peur.

Celle-ci est peut-être liée au fait qu'il s'inquiète beaucoup de ce que les autres pensent de son œvre. Tchaïkovski aime composer. C'est dans la création qu'il donne le meilleur de lui-même. Il se sent profondément blessé lorsque d'autres n'aiment pas son travail.

Au début de sa carrière de musicien, Tchaïkovski travaille pour un journal de Moscou comme critique musical. Pensez-vous que son angoisse face à la critique aura une incidence sur ce qu'il écrira des autres musiciens et de leurs œvres?

Les amis et les admirateurs de Tchaïkovski

Lorsque Alexandra, la soeur de Piotr, épouse l'un des membres de la famille Davidov, Tchaïkovski devient un ami intime de la famille, à qui il dédie même la dernière et la plus importante de ses œvres.

Piotr Tchaïkovski compose des opéras, des ballets, des pièces orchestrales, des fantaisies ouvertures, de la musique de chambre, des morceaux pour piano et des œuvres vocales. Son frère Modeste lui donne souvent des idées. Tchaïkovski est reconnu pour avoir utilisé les thèmes folkloriques russes dans ses œvres.

Piotr adore la lecture. Un jour, le grand écrivain Léon Tolstoï lui rend visite. Piotr pense que Tolstoï est un écrivain remarquable. Après la visite, il est très fier d'apprendre que Tolstoï aime beaucoup sa musique.

Quand vous aimez ce que les autres font, le leur dites-vous? Y a-t-il des personnes qui vous disent que votre travail est magnifique? Il n'est pas mal, parfois, de se complimenter soi-même.

Mme von Meck est une autre admiratrice de Tchaïkovski. C'est une veuve très excentrique et très riche. Elle aime tant ce que fait Tchaïkovski qu'elle le paie pour qu'il compose. Ils échangent plus de 1 100 lettres en 13 ans.

À 37 ans, Tchaïkovski épouse Antonina Milioukova, qui avait été l'une de ses élèves au Conservatoire. Elle menace de s'enlever la vie si Piotr ne l'épouse pas. Mais le mariage ne règle pas le problème. Antonina rend Tchaïkovski et sa famille aussi malheureux qu'elle l'est elle-même. Elle finira par mourir dans un asile d'aliénés.

Piotr Tchaïkovski consigne dans son journal des observations intéressantes sur d'autres compositeurs. Par exemple. Lorsqu'il a 32 ans et que Saint-Saëns en a 40, ils réalisent tous deux une de leurs ambitions secrètes : devenir danseurs de ballet. Ils créent un ballet pour deux danseurs qu'ils interprètent eux-mêmes. Personne n'est invité à la représentation mais ils s'amusent beaucoup.

Quelques-unes des plus belles œvres de Tchaïkovski

Voici quelques œvres de Tchaïkovski que vous connaissez peut-être ou que vous aimeriez écouter :

    Roméo et Juliette
    Francesca da Rimini
    Le Lac des cygnes
    La Pucelle d'Orléans
    La Dame de pique
    Concerto pour piano no 1
    Casse-Noisette
    Variations sur un thème rococo pour violoncelle et orchestre
    Ouverture 1812

La fin de la grande carrière de Tchaïkovski

À 51 ans, Tchaïkovski quitte la Russie pour entreprendre en Amérique du Nord une tournée qui connaîtra un grand succès. Il traverse même la frontière pour voir la partie canadienne des chutes Niagara.

Tchaïkovski meurt en 1893, deux ans après son voyage en Amérique du Nord. Ses funérailles ont lieu à Saint-Pétersbourg, devant une foule immense. Tout le monde veut rendre hommage à ce grand musicien. Piotr Ilitch Tchaïkovski est inhumé dans un petit village russe qu'il a beaucoup aimé.

Regardez un extrait de vidéo de la Symphonie n° 4 en Fa mineur, op. 36 tiré de l'émission « Whole Notes » qui met en vedette Pinchas Zukerman et l'Orchestre du Centre national des Arts.