Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Ressources pour :
timeline

Igor Stravinski

Les débuts

Igor Stravinski naît à Oranienbaum, en Russie, en 1882. Nous pouvons célébrer son anniversaire soit le 17, soit le 18 juin. L'église orthodoxe d'Orient suit alors un autre calendrier que celui en usage en Amérique du Nord.

Deux jours d'anniversaire chaque année : quelle bonne idée!

Stravinski naît en Russie, mais ses parents sont Polonais. Son père est chanteur basse-baryton à l'Opéra impérial de Saint-Pétersbourg. La première fois qu'Igor voit son père sur scène, c'est dans l'opéra de Glinka, Rousslan et Ludmilla. On lui permet d'aller en coulisses après le spectacle pour voir le grand Tchaïkovski. Deux semaines plus tard, Tchaïkovski meurt du choléra. Stravinski est particulièrement heureux d'avoir vu le compositeur qu'il admire.

Études

À neuf ans, Igor commence à suivre des leçons de piano et d'harmonie. À 18 ans, il rencontre Vladimir, fils du fameux compositeur russe Nicolaï Rimski-Korsakov avec lequel il se lie d'amitié. Grâce à Vladimir, Igor rencontre Rimski-Korsakov et étudie avec lui l'orchestration et la forme musicale. Rimski-Korsakov donne alors chez lui des soirées hebdomadaires au cours desquelles ses élèves jouent leurs compositions. Stravinski apprend beaucoup de son maître et tire grandement profit des soirées qu'il organise. Rimski-Korsakov meurt lorsqu'Igor a 26 ans. Stravinski n'étudiera avec aucun autre maître. Stravinski a dit avoir été influencé dans son œuvre par Rimski-Korsakov, Glazounov, Wagner et Tchaïkovski.

Stravinski adore aller au théâtre et à l'opéra. Il aime aussi beaucoup la lecture; son père possède d'ailleurs une imposante bibliothèque. Le père d'Igor apprend à son fils à aimer la musique et veille aussi à ce qu'il étudie le droit.
À l'âge de 23 ans, Igor obtient son diplôme de droit de l'Université de Saint-Pétersbourg.

Vie maritale

À l'âge de 24 ans, Igor épouse sa cousine et amie d'enfance, Catherine Nossenko, avec laquelle il partage l'amour de la peinture, du théâtre amateur et du piano. Catherine a étudié le chant à Paris. Elle est la plus grande source d'encouragement d'Igor.

Ensemble, ils construisent une maison au bord d'une rivière où ils vivent pendant huit ans. Stravinski dit de cette maison que c'est « un refuge pour compositeur ». Le couple a quatre enfants - deux fils et deux filles.

Liens avec l'Occident

Serge Diaghilev, fondateur des Ballets russes, cherche un compositeur pour convertir en ballet le récit folklorique russe L'oiseau de feu. Il choisit Igor Stravinski.

L'ouverture du ballet a lieu à Paris, le 10 juillet 1910. L'oiseau de feu connaît un succès foudroyant! Ce soir-là, les compositeurs français Claude Debussy et Maurice Ravel se trouvent dans la salle. Ce ballet est le point de départ de la relation de Stravinski avec la culture occidentale. Il fait connaître Stravinski et les Ballets russes dans le monde entier! Il suscite par contre une grande jalousie chez les collègues russes de Stravinski à Saint-Pétersbourg.

Trois ans plus tard, une autre première a lieu à Paris pour le compositeur, celle du Sacre du printemps. Cette œuvre cause un tollé chez les spectateurs, qui trouvent la musique et la chorégraphie du ballet scandaleuses. La fièvre typhoïde frappe Stravinski immédiatement après le spectacle. Il met six semaines à se rétablir.

En 1914, Stravinski et sa famille emportent quelques effets de leur maison au bord de l'eau et vont passer l'hiver à Clarens, en Suisse. Les Stravinski ne reverront jamais cette maison. En 1917, la révolution russe les coupe de leur patrie et les prive de leurs terres, de leurs biens et de leur revenu. L'époque est mouvementée, mais les Stravinski peuvent compter sur l'aide de nombreux amis du milieu des arts.

La guerre

Stravinski et son ami le poète Charles Ramuz créent un petit théâtre itinérant. Pour gagner leur vie, ils font la tournée des villages. Igor crée un orchestre composé de sept musiciens au sein duquel chaque famille d'instruments est représentée. Il compose L'Histoire du soldat. Le thème de l'œuvre est tout à fait adapté à un continent ravagé par la guerre. Stravinski installe l'orchestre à un bout de la scène et le narrateur, sur une estrade, à l'autre bout. L'action se déroule entre ces deux pôles.

En 1917, Stravinski rencontre le grand artiste Pablo Picasso, en Italie. Picasso esquisse le portrait de Stravinski pendant sa visite. Igor glisse le dessin dans ses bagages pour la ramener en Suisse. L'agent des douanes qui inspecte la valise de Stravinski pense qu'il s'agit d'un plan établi par un espion. Voici leur conversation :

« Qu'est-ce que c'est? »
« Mon portrait dessiné par Picasso. »
« C'est impossible. C'est sans doute un plan. »
« Oui, le plan de mon visage. »

L'agent croit que Stravinski est un espion qui transporte un plan militaire secret. Le compositeur fait appel à ses amis de l'ambassade britannique qui l'identifient et obtiennent qu'on lui rende son portrait. C'est un agent des douanes à l'imagination fébrile!

Après la guerre

La guerre prend fin en 1920 et Stravinski décide de se fixer en France, où il jouit d'une grande popularité. Son nouveau ballet, Pulcinella, œuvrele 15 mai 1920 à l'Opéra de Paris.

Igor préfère la composition à l'interprétation, mais il commence à faire des tournées en Europe comme chef d'orchestre et comme pianiste. En 1925, il fait sa première tournée aux États-Unis.

Stravinski compose Oedipus Rex en 1927 en collaboration avec le dramaturge français Jean Cocteau. L'œuvre est un cadeau de Stravinski à Serge Diaghilev, celui qui l'a choisi pour composer L'Oiseau de feu. Deux ans plus tard, Stravinski perd son bon ami Diaghilev.

En 1934, Igor Stravinski devient citoyen français et publie ses mémoires en français.

Tragédie personnelle

La guerre menace encore une fois l'Europe en 1937 et la famille de Stravinski traverse, elle aussi, une période difficile. Atteintes de tuberculose, sa femme Catherine et ses deux filles, Ludmilla et Milena, sont soignées dans un sanatorium suisse. Ludmilla meurt un an plus tard, pendant que Stravinski est en tournée en Italie. L'année suivante, il perd aussi sa bien-aimée Catherine. Trois mois plus tard, c'est sa mère qui le quitte à jamais. Comme si ce n'était pas suffisant, Stravinski apprend qu'il souffre aussi de tuberculose. Il passe cinq mois à se rétablir dans le même sanatorium que sa fille Milena qui, elle, n'en ressort que six ans plus tard.

Un nouveau début

L'année de la mort de sa femme et de sa mère, Stravinski quitte l'Europe pour les États-Unis. Il donne six conférences sur la musique à l'Université Harvard, à Cambridge, au Massachusetts.

L'année suivante, en 1940, Stravinski épouse Véra de Bosset, une amie intime. Le couple s'installe à Los Angeles, en Californie. Stravinski continue de composer et de donner des concerts dans le monde entier.

En 1945, Igor Stravinski devient citoyen des États-Unis d'Amérique.

Voici ce que Stravinski dit au sujet du travail de compositeur :

    « Je sais que le génie humain ne viendra jamais à bout de toutes les possibilités que présentent les douze notes de chaque octave et le grand éventail de rythmes musicaux. »
Le jour de son 80e anniversaire, en 1962, il accepte l'invitation officielle qui lui est faite de se rendre en Union soviétique (Russie). Quarante-huit ans se sont écoulés depuis que le compositeur a quitté sa patrie. En 1965, Stravinski visite la Pologne, mais il ne peut revoir la maison au bord de l'eau qui constituait son refuge de compositeur.

Milena, la fille de Stravinski, et son époux, André Marion, déménagent en Californie. André Marion devient le comptable et le gérant d'affaires de son beau-père. L'un des fils de Stravinski demeure en Suisse tandis que l'autre vient rejoindre son père et sa sour aux États-Unis.

Le quotidien de Stravinski

Excédé par ses ennuis de santé, Stravinski décide de commencer la journée par une séance d'exercices de 15 minutes. Il consacre le reste de la matinée à la composition. Stravinski prend son déjeuner à 14 heures, puis il joue une partie de dames chinoises, son jeu favori. (Soit dit en passant... Stravinski déteste perdre). Ensuite, il travaille dans son jardin et s'occupe de ses oiseaux. Le reste de la journée se passe à mettre de l'ordre dans sa correspondance et à régler quelques affaires personnelles.

Stravinski a toujours eu un grand goût de l'ordre, comme le reflètent ses compositions et la pièce où il travaille.

Comment votre journée se compare-t-elle à celle de Stravinski? Vos cahiers et votre chambre l'impressionneraient-ils par leur propreté?

Dernières œuvres

En 1953, Igor Stravinski rencontre le poète Dylan Thomas. Les deux hommes décident de collaborer à un opéra, mais Thomas meurt avant que le projet ne soit entrepris.

Influencé par le cinéma et les effets visuels, Stravinski compose The Flood en 1960.

En 1962, le président des États-Unis, John F. Kennedy, et Mme Kennedy invitent Stravinski et sa femme à dîner. Un an plus tard, après l'assassinat du président, Stravinski compose en son honneur Elegy for JFK.

Sous l'inspiration de la visite qu'il effectue en Israël, en 1962, Stravinski compose l'œuvre vocale Abraham et Isaac. En 1964, il est invité à assister à la première de l'œuvre par le Comité du Festival d'Israël. Stravinski dit que l'événement constitue le fait saillant de son année.

En 1965, Stravinski est même décoré par le pape Paul VI à l'occasion d'un concert donné au Vatican. À peu près au même moment, il commence à travailler à sa dernière grande œuvre, Requiem Canticles.

Les dernières années

Igor Stravinski donne son dernier concert à Toronto en 1967. Il dirige alors Pulcinella. Pour la première fois dans sa carrière, il dirige l'orchestre assis.

Bien qu'il ait cessé de composer, il aime toujours écouter des enregistrements. Stravinski est hospitalisé en 1970, mais il se rétablit suffisamment pour effectuer un dernier voyage en Europe.

Igor Stravinski meurt le 6 avril 1971. Des obsèques privées ont lieu le 9 avril. Trois jours plus tard, son corps est transporté par avion à Venise, en Italie, où ont lieu des funérailles publiques au cours desquelles on exécute son œuvre Requiem Canticles. Le cercueil est transporté par gondole jusqu'à l'île San Michele. Igor Stravinski est enterré non loin de son vieil ami Serge Diaghilev.