Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Voilà un homme qui, dès sa prime adolescence dans les années 1950, voulait devenir un auteur dramatique, ce qu’on ne retrouvait pas encore au Canada.

Hrant Alianak

auteur dramatique et comédien

David Benson French, O.C.


1939-2010

Le dramaturge David French est né à Coley’s Point, un petit village isolé de Terre-Neuve, le 18 janvier 1939. Il est le troisième d’une famille de cinq garçons. Son père, Garfield French, était menuisier. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il a travaillé au Canada pour le Commandement aérien de l’Est. Une fois la guerre terminée, la mère de David, Edith, vient rejoindre son mari avec les garçons en Ontario et la famille s’installe à Toronto au sein de la dynamique communauté des exilés terre-neuviens.

À Toronto, David French étudie successivement à l’école publique de Rawlinson, au Harbord Collegiate Institute et au Oakwood Collegiate Institute. Il ne montre aucun intérêt pour les bouquins jusqu’en 8e année, lorsque son professeur d’anglais, pour le punir d’avoir parlé en classe, l’oblige à lire un livre. Au hasard, le jeune David tire de l’étagère de la bibliothèque Les aventures de Tom Sawyer, de Mark Twain. Il racontera plus tard qu’après avoir lu ce roman, il savait qu’il deviendrait écrivain. Plus : qu’il en était déjà un. En effet, il commence très vite à écrire et à publier ses histoires et ses poèmes.

À sa sortie du collège, il entreprend une formation d’acteur. Il passe tout un été au Pasadena Playhouse, en Californie, puis étudie à divers studios à Toronto. Au début des années 1960, il joue tant au théâtre que dans des séries télévisées diffusées au réseau CBC. Il commence ensuite à écrire des dramatiques pour la télévision.

En 1971, il entend parler d’une toute nouvelle compagnie de théâtre à Toronto, Tarragon Theatre, qui présente une pièce intitulée Creeps. Après avoir assisté à une représentation qui l’impressionne beaucoup, il téléphone au metteur en scène, Bill Glassco, et lui demande s’il accepterait de lire une pièce de théâtre qu’il a écrite. Glassco lit la pièce, intitulée Leaving Home, et décide de la monter comme dernier spectacle de la saison inaugurale de la compagnie. C’est le début d’une collaboration qui se poursuivra pendant plus de trente ans.

David French est l’un des premiers auteurs dramatiques canadiens qui se consacrera exclusivement à l’écriture dramatique et réussira à en vivre. Habitant à Toronto, il passe tous ses étés à l’Île-du-Prince-Édouard.

Il a écrit cinq pièces à succès mettant en scène la famille Mercer. Il est également l’auteur de la populaire comédie Jitters, la pièce à suspense Silver Dagger, ainsi que That Summer, One Crack Out, et The Riddle of the World. Toutes ces pièces ont été publiées. Bill Glassco a signé la première mise en scène de chacune de ces œuvres. French a également traduit plusieurs pièces dont Miss Julie de Strindberg, The Forest d’Ostrovski et The Seagull de Tchekhov.

David French fut l’une des premières personnes à être intronisées au Newfoundland Arts Hall of Honour. Il a reçu la Médaille du jubilé de la reine Elizabeth et a été nommé membre à vie de la Playwrights Guild of Canada. Il a reçu le titre d’Officier de l’Ordre du Canada en 2001.

Il est décédé le 4 décembre 2010 après un combat de quinze mois contre le cancer du cerveau.