Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Mikhail Nikolaevitch Baryshnikov

American Ballet Theatre / White Oak Dance Project/ Baryshnikov Arts Center

(1948- )

Né à Riga, en Lettonie, Mikhaïl Barychnikov a entrepris sa formation en danse à neuf ans. Adolescent, il est entré à l'école du Ballet Kirov, dont il allait devenir premier danseur dès la fin de ses études en 1969. En 1974, il a quitté la Russie afin de poursuivre sa carrière avec différentes compagnies de ballet et de danse moderne partout dans le monde, avant de se fixer à New York en 1979, œuvrant brièvement comme premier danseur de l' American Ballet Theater, puis du New York City Ballet en 1979 et 1980. En 1980, il a réintégré les rangs de l'American Ballet Theatre à titre de directeur artistique, favorisant l'épanouissement d'une nouvelle génération de danseurs et de chorégraphes.

Dans son illustre carrière, il a dansé plus de cent œuvres différentes sur les plus grandes scènes du monde. La plupart des chorégraphes les plus célèbres ont créé des pièces spécialement pour lui. Il s'est aussi révélé un acteur de grande valeur, s'illustrant dans cinq films et récoltant une nomination aux Oscars pour son jeu dans The Turning Point (« Le Tournant de la vie », 1977). Il est apparu de nombreuses fois à la télévision, y compris dans trois émissions spéciales primées aux Emmy.

En 1989, il est apparu à Broadway dans Metamorphosis, recevant une nomination pour un prix Tony et un Drama Critics Award. De 1990 à 2002, il a co-dirigé le White Oak Dance Project, mettant ses remarquables talents à contribution pour enrichir le répertoire de la danse moderne américaine tout en se produisant avec la compagnie. Il se voue maintenant à la mise sur pied du Baryshnikov Arts Center, inauguré en 2005. Couvert d'honneurs, il a mérité récemment une distinction honorifique du Kennedy Center, la National Medal of Honor, le Prix du Commonwealth, la bourse Chubb, ainsi que le prix Jerome Robbins.