Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Cette vidéo est seulement disponible en anglais.
Lisez la transcription de l'entrevue.

Biographie

Louise Lecavalier

La La La Human Steps / danse indépendante

(1958- )

Louise Lecavalier est née et a grandi à Montréal. Elle a entrepris sa carrière professionnelle à dix-huit ans quand elle a intégré Le Groupe Nouvelle Aire, où elle a fait la connaissance d'Édouard Lock.

M. Lock a trouvé en elle sa muse et le joyau de sa compagnie, La La La Human Steps. Avec sa crinière de dreadlocks platine et sa maîtrise du « saut de baril complet », qui ressemble à une pirouette horizontale, son image est vite devenue la signature de la compagnie. Elle s'est révélée l'interprète idéale pour l'esthétique androgyne, la frénésie et le haut niveau de difficulté technique des chorégraphies d'Édouard Lock, s'illustrant notamment dans Human Sex (1985) et Infante, c'est destroy (1991).

M me Lecavalier a dansé pendant dix-huit ans avec La La La Human Steps, donnant son ultime représentation pour la compagnie en 1999 au Portugal. La même année, elle a remporté le prix national Jean A. Chalmers pour la danse. Depuis, elle poursuit sa carrière en collaboration avec d'autres artistes.

En 2003, elle est apparue avec Tedd Robinson dans Lula and the Sailor, dans le cadre d'un concert de duos chorégraphiés par M. Robinson. À l'hiver 2005, elle a coproduit Cobalt rouge avec le Centre national des Arts à Ottawa, la Biennale de Venise et le Théâtre de la ville à Paris. Dans cette pièce, elle est entourée des danseurs Marc Boivin, Masaharu Imazu et Tedd Robinson et du compositeur et musicien Yannick Rieu. Louise Lecavalier a œuvré à plusieurs reprises comme professeure invitée à l'Université de New York, et continue de se produire comme artiste indépendante.

Prix et distinctions
- Preimère Canadienne lauréat du prix Bessie (New York) en 1985
- Première interprète lauréate du prix Jean A. Chalmers (plus haute distinction en danse au Canada) en 1999
- Bourse de carrière du Conseil des arts et des lettres du Québec en 2003
- Officier de l'Ordre du Canada (2008) - Première lauréate des Prix de la danse de Montréal (2011)

Sites Web :

Louise Lecavalier

Pour en savoir plus :

Bréniel, Pascal. “Danser le risque.” La gazette des femmes: Conseil du statut de la femme. (Janvier-Février 1992): 5.

www.louiselecavalier.com