Artsvivants.ca – L’art qui s’affiche : des archives éloquentes

Les affiches : aperçu historique

image:Presse à imprimer de Gutenberg. Source: wikipedia.org / Wikimedia Commons
Presse à imprimer de Gutenberg.
Source: wikipedia.org / Wikimedia Commons

Les affiches (ou leurs équivalents) existent depuis très longtemps. Avant l’invention de la presse à imprimer, les nouvelles d’événements importants et les proclamations étaient annoncées par des hérauts (messagers) et des crieurs publics, dont la voix forte – parfois accompagnée de trompettes et de tambours – résonnait sur les places des villes pour informer une population largement illettrée.

Avec l’invention de la presse à imprimer de Johannes Gutenberg au 15e siècle en Allemagne, il est devenu possible d’atteindre un plus large public à l’aide d’imprimés. Le monde venait de connaître un changement radical.

Les livres et les brochures imprimés restaient extrêmement coûteux, mais ils étaient désormais disponibles. Dès lors, l’alphabétisme a été considéré comme un bienfait, et de plus en plus de personnes ont été en mesure de lire les proclamations, les mises en garde, les déclarations et les annonces imprimées.

Ainsi, les pièces de Shakespeare et de ses contemporains ont été annoncées à l’aide d’affiches imprimées précisant aux amateurs de théâtre ce qu’on allait jouer, à quel endroit et à quel moment. Cependant, ces affiches ne comportaient que du texte, car la production d’illustrations imprimées était fort coûteuse et exigeait l’emploi d’un lourd équipement.

Une nouvelle technique, appelée lithographie, a vu le jour en Allemagne en 1796. La lithographie a rendu possible la production massive de matériel imprimé à moindre coût; peu après, l’apparition de la chromolithographie a permis de reproduire des couleurs vibrantes.

Le Français Jules Chéret, artiste et lithographe, est considéré comme le « père » de l’affiche telle qu’on la connaît aujourd’hui. Vers le milieu du 19e siècle, à Paris, il a commencé à faire un usage dynamique des différents éléments constitutifs de l’affiche, y compris la couleur, le contraste, le rythme et la figure humaine, pour vendre des produits, des expositions et des spectacles.

L’affiche – et l’art de l’affichiste – ont alors pris une importance considérable. Les meilleurs créateurs d’affiches sont devenus des vedettes, et beaucoup d’artistes français, comme Toulouse-Lautrec, ont créé des exemples célèbres d’affiches d’une grande valeur artistique.

Les affiches nous offrent de merveilleux exemples de bon nombre des mouvements artistiques les plus marquants des deux derniers siècles, comme l’Art Nouveau et l'Art Deco.

Renseignez-vous sur ces talentueux affichistes de renommée internationale de la fin du XIXe siècle et du XXe siècle

  • Alphonse Mucha (artiste tchèque établi en France, représentant de l’Art nouveau)
  • Eugène Grasset (artiste français d’origine suisse, représentant de l’Art nouveau)
  • Jules Chéret (souvent appelé le « père de l’affiche » et aussi le « père de la libération de la femme » pour ses portraits novateurs de femmes dans des scènes urbaines de tous les jours)
  • Henri de Toulouse-Lautrec (artiste peintre français, l’un des maîtres du courant post-impressionniste, aussi créateur de nombreuses affiches)
  • Jean Carlu (graphiste français, l’un des premiers à comprendre que la reconnaissance d’un produit pouvait dépendre des images qu’on y associait – principe de base de la « stratégie de marque »)
  • Henryk Tomaszewski (artiste polonais, lauréat de nombreux prix internationaux pour ses affiches dans la seconde moitié du XXe siècle)