Artsvivants.ca – L’art qui s’affiche : des archives éloquentes

Une carrière dans les arts: le marketing

Beaucoup de personnes à l’emploi du CNA œuvrent à soutenir les manifestations artistiques présentées sur nos scènes. Nous vous présentons ici Jennifer Covert du département du Marketing du CNA. Elle est responsable des ventes de billets à l’unité pour les productions du Théâtre anglais du CNA.
image:Jennifer Covert. Crédit: Ben Ballon © Centre national des Arts
Jennifer Covert. Crédit: Ben Ballon © Centre national des Arts

Bien des chemins peuvent mener à une carrière dans les arts. Chaque histoire est unique.

Jennifer a un baccalauréat ès arts (B.A.) spécialisé en art dramatique de l’Université McMaster, diplôme qu’elle décrit comme « une initiation pratique à quasiment tous les aspects du théâtre : jeu, mise en scène, régie et production technique ». Elle est aussi titulaire d’une maîtrise ès arts (M.A.) en histoire du théâtre de l’Université de la Colombie-Britannique.

Ses acquis scolaires sont impressionnants, mais comment ses études l’ont-elles amenée au poste qu’elle occupe présentement au Centre national des Arts du Canada?

Jennifer s’est jointe au CNA en 1999 comme stagiaire, dans le cadre d’un programme de formation de Développement des ressources humaines Canada (DRHC). Elle a été affectée au département du Marketing, où elle a d’abord travaillé pour la Musique. À l’époque, elle était chargée de créer des contenus pour les programmes maison, ce qui l’amenait à faire beaucoup de vérifications des faits et à assurer de nombreuses communications avec les agences des musiciens, afin de s’assurer de l’exactitude des détails biographiques, des renseignements généraux, etc.

Un stagiaire, comme Jennifer à l’époque, est habituellement affecté à différentes tâches à l’intérieur d’une organisation, afin de se familiariser avec le mode de fonctionnement de divers secteurs. Après avoir œuvré pour d’autres disciplines artistiques et élargi ses connaissances dans ce champ d’activité, Jennifer a abouti au Théâtre anglais.

D’une certaine façon, elle a ainsi bouclé la boucle par rapport à son champ d’études : elle est revenue au théâtre, sauf que sa tâche principale est désormais de veiller à ce que le public soit au courant des pièces au programme et à ce que les billets se vendent. Avec plus de 800 places au Théâtre du CNA, 300 au Studio, neuf pièces au programme chaque saison et de nombreuses représentations de chacun de ces spectacles, cela fait un nombre impressionnant de billets sous sa responsabilité!

Quand on lui demande quels sont les traits de caractère les plus utiles pour assumer ses fonctions présentes, voici ce qu’elle répond :

  • une pensée créatrice;
  • un regard aiguisé;
  • la capacité de manier les chiffres pour comprendre les budgets et les statistiques;
  • le sens de l’organisation et de la planification, et une grande polyvalence;
  • de la diplomatie, et la capacité de former un consensus;
  • le désir de travailler auprès du public;
  • la maîtrise de deux langues – Jennifer juge elle-même son bilinguisme comme « plutôt faible », mais elle continue à suivre des leçons de français.

En ce qui concerne les principales difficultés de son travail, elle affirme que « la vie évolue rapidement et le changement est permanent, aussi le rythme du travail peut-il être difficile à suivre par moments. » Pour vendre des billets, elle doit construire un lien durable avec les auditoires et, pour ce faire, les approcher comme des personnes plutôt que comme des masses d’individus. Elle se trouve donc souvent « entre deux chaises », veillant à la fois à gérer des débats et à transmettre d’importants renseignements. Cela tient un peu du numéro d’équilibriste.

« Je peux jongler avec plusieurs balles à la fois, ce qui est une habileté fort utile, mais ça exige beaucoup de concentration. Ce que je préfère de mon travail, c’est son aspect créatif… la nécessité de trouver des idées toutes neuves. Je suis ainsi amenée à aborder de façon créative un sujet qui me passionne. »

Une passion pour les arts et beaucoup d’efforts sont des conditions essentielles pour ce travail. Non seulement ces préalables facilitent-ils les choses quand la cadence du travail s’accélère, mais ils assurent aussi que l’on n’hésitera pas à consentir un effort supplémentaire pour le bien du CNA et de sa clientèle.

Grâce à des personnes comme Jennifer, les billets se vendent constamment et le public a la chance de découvrir, d’une saison à l’autre, la crème des arts de la scène au Canada.